La pluie du matin n’arrête pas le pélerin

La semaine du 13 avril, les conditions météos dans les Alpes Maritimes étaient exceptionnellement mauvaises, du rarement vu en termes de précipitations! Des conditions plus qu’hivernales au sommet avec 50cm de neige à la Colmiane et un déluge de pluie à Nice…  A un tel point que nous avons envisagé d’annuler cette première édition du Transv Camp by Camelbak… Bien mal nous en aurait pris! 😉

Jour 1 : Prologue neigeux, prologue heureux

Vendredi matin, nous retrouvons donc la petite dizaine d’heureux élus au centre de Nice sous un soleil inespéré! Les présentations sont faîtes, et nous ne tardons pas à charger les vélos et à rejoindre rapidement notre « QG » à Saint Martin Vésubie, une grande demeure rénovée où nous sommes accueillis en grande pompe par Marie Pierre et son mari.

Le temps de s’installer tranquillement dans les chambres, et chacun se retrouve dans la salle à manger pour récupérer son pack Transv Camp by Camelbak VIP composé d’une Bike Vest Camelbak collector « Transv », une plaque de cadre personnalisée, un jersey, un bonnet, un tour de cou, des manchettes… Le tout bien évidemment customisé Transvésubienne 😉

Ambiance « gastronomico-sportive »

On passe à table, l’ambiance est rapidement posée… On est ici pour rouler, mais surtout pour se faire plaisir! Le repas, composé de spécialités locales, bios et faîtes maison est délicieux, et on n’y boit pas que de l’eau! On discute de tout et de rien, on fait connaissance et le groupe semble déjà bien soudé et prêt à profiter au maximum de ces trois jours d’aventure !

On rejoint la Colmiane (lieu de départ de la Transvésubienne) en navette, et plus on monte, plus l’ambiance hivernale se fait ressentir…

Arrivé en haut, c’est officiel: il y a beaucoup de neige! On en rigole, il ne pleut pas et c’est donc une belle sortie tout en glisse sur le Prologue qui nous attend!

Vincent Julliot, notre guide pour ces trois jours et spécialiste de la Transv, nous distille de précieux conseils pour appréhender au mieux les obstacles de la course et gérer efficacement son effort pour arriver au bout !
Plus on descend sur ce nouveau Prologue, plus la neige se fait rare et l’on profite vraiment de la beauté du sentiers et des paysages. Le parcours se fait plutôt vite (compter une bonne dizaine de minute pour le jour de la course sans neige), donc on s’offre une deuxième descente! La trace dans la neige est faite, ça roule encore mieux! Que du plaisir

L’étape dégustation: la Brasserie du Comté

Au pied de la deuxième descente, on traverse simplement la route et nous voilà fin prêts et déjà sur place pour la visite (et sa dégustation, il va sans dire) de la Brasserie du Comté!

Quentin nous fait donc visiter la petite brasserie artisanale qui a pourtant tout d’une grande, et nous livre les secrets de la fabrication de ce nectar tant apprécié par nombre de cyclistes! Tout le groupe boit ses paroles, et chacun pose des questions… Comme quoi on participe plus souvent en classe lorsque le sujet nous concerne et nous intéresse! Autant vous dire que personne n’était en retard à la dégustation qui suivit 😉

Kärcher ou hammam?

Pas de repos pour les braves, pendant que le reste du groupe se prélasse à la piscine et au spa du Vésubia Mountain Park, Vincent bichonne les montures de l’équipes : nettoyées, réglées, graissées et rangées ! Un service au top!
C’est donc une équipe plus que détendue que l’on retrouve pour un dîner à la hauteur de la journée : délicieux et bien copieux! Après le petit limoncello, personne ne se fait prier pour aller au lit, demain une grosse journée nous attend!

Jour 2 : Brec d’Utelle : 1604m d’altitude + 50cm de neige

Les conditions météos nous empêchent donc de prendre le départ de la Colmiane. En effet, si presque tout aura fondu pour le jour de la course, impossible pour nous de monter aux Deux Caïres. Nous partons donc du Figaret pour une ascension du Brec et un excellent entrainement au portage pour notre groupe de parisien et notre ami allemand, peu habitués à ce genre de terrain.

On rejoint la neige, elle s’épaissit… Mais on grimpe jusqu’au Brec avec le sourire! On se dit que Mark, lui, doit porter son VTTAE de 25kg donc on relativise! On pose le vélo au Brec, ça valait le coup, la vue est magnifique, on voit jusqu’à l’Estérel malgré un ciel nuageux!
On attaque la descente dans la neige, ça glisse et c’est joueur! On s’éclate et on se tire la bourre dans les épingles neigeuses! La terre se fait de plus en plus visible au fil de notre descente, et une fois passé le Castel Gineste on se retrouve dans une tout autre saison. C’est l’été, il fait chaud et sec, la descente jusqu’à Utelle est un régal!

Pique-Nique vue mer à la Madonne

L’assistance nous attend à Utelle, on propose à l’équipe de les monter à la Madonne en navette car nous avons pris du retard à cause de la neige, mais la route est trop belle, tous préfèrent monter en vélo!
Le pique-nique les attend donc au sommet, la vue est toujours aussi belle ! On prend le temps d’apprécier un bon repas bien mérité avant de rattaquer la descente, un peu trop technique avec le ventre plein, mais vraiment belle!

Canyoning indoor pour se détendre

Puisque près de 2000m de déniv’ n’ont pas suffit à les fatiguer, nous avons terminé ce samedi part une sessions de canyoning d’intérieur au Vésubia Mountain Park !  Une activité bien fun à vivre en amis ou même en famille avec des enfants!

Jour 3 : mer en vue !

Dimanche matin, après un dernier petit déjeuner copieux et un au-revoir à nos charmants hôtes nous retournons là où nous avions quitté la trace la veille, à Pont de Cros. Ça pique un peu les jambes, mais on se remet vite dans le bain avec un petit portage jusqu’à Levens, que certains montent à vélo ! Arrivés à la route, Vincent nous offre un petit atelier de franchissement et de pilotage sur la zone de moto trial du club de Levens.

Un final grandiose !

Les conditions sont plutôt sympa pour la descente du Mont Chauve, on reviendra le 13 mai pour la vue sur la mer bleue azur mais c’est quand même très beau! Thierry a malheureusement dû déclaré forfait la veille suite à une vilaine chute (entorse cervicale après examen…) et n’est donc pas de la partie, mais nous suis avec le ravitaillement.

Comme un goût de « reviens-y »

Il fait bon, tout s’est bien passé! Ayant pris le rythme de la baignade après le vélo avec le Vésubia, on se tente une baignade à la fraîche dans la baie des Anges, un régal!

Nous partageons un dernier repas convivial tous ensemble avant de se séparer, avec l’impression que le weekend est passé trop vite, que l’on ne peut pas déjà être dimanche…

Mais pas d’inquiétude, on se retrouve très bientôt, cette fois ci dans une ambiance « course »! 😉

Comment ils l’ont vécu:

D’abord merci, grâce à une top équipe organisatrice : on s’est régalé.  Désolé d’être les boulets du nord, mais pas facile de rouler régulièrement du caillou ici.  Perso j’ai a-do-ré  !
Orga parfaite, météo en adaptation rapide au temps idéal , trace perfect, même si on a dû zapper une bonne partie du début du tracé de la course … mais sur ce coup là vous n’y êtes pour rien, et les 5h de portage à Utelle étaient suffisamment « goutues ».

Le gros « plus » : une équipe technique bienveillante à notre égard en toutes circonstances , et une parfaite complémentarité entre vous (rigueur, audace, ludique… ). Dosage idéal pour moi.
Un WE dans l’esprit transV, et une logistique parfaite ! Bon choix de logement et des teneurs du gîte  (bouffe adaptée, pareil pour la réhydratation). Les activités connexes parfaites  (brasserie/vesubia), et un accessit pour le soin particulier apporté à nos montures chéries en fin de journée. ..
En synthèse : MERCI pour cette trop courte super tranche de vie. …

Philippe

Une très bonne équipe aussi bien sur le vélo qu’en soirée une bonne cohésion entre tout le monde, un staff qui assure !

Jean François

Un staff qui a su surmonter nos craintes et s’adapter aux conditions enneigées. Une reco TransV et une ambiance au top !!

Philippe Olivier

Une super belle aventure avec des personnes super sympa une très bonne ambiance. Je me suis vraiment bien amusé (un peu court pour moi vu mon exploit du samedi). J’ai une entorse cervicale qui je l’espère ne m’empêchera pas de faire cette put*** de Transv ! Merci encore grosse bise à tous et rdv le 12 mai.

Thierry