Transv 2016 toujours sublime!

by | 16 Mai 2016 | News, Transvésubienne

TransV 2016

Afin de maintenir son statut de légende, la TransVésubienne doit sans cesse s’adapter et se renouveler. Pour cette 24ème édition, George Edwards son créateur a voulu réconcilier « les modernes et les anciens ».

Les anciens d’abord, qui retrouvent le concept initial du « prologue » le samedi, ainsi que la quasi totalité du parcours historique. Les nouveaux enfin qui inaugurent pour la première fois un format « enduro » avec deux spéciales chronométrées lors de ce prologue, intégrées dans un cheminement de la mer à la montagne en trois liaisons depuis Nice jusqu’à Roquebillière, en passant par St André de la Roche, le mont Macaron, Chateauneuf, Contes, Berres-les-Alpes, la cime du Savel, le col Saint Roch, le col de Porte, la Gabella, la baisse de Béasse, la Balma et Lantosque : la Trans’Enduro.

Ce combiné « UltraTransv » élève encore le niveau requis tant il mélange deux types d’efforts opposés, explosifs pour l’enduro, endurants pour la Transv, avec toujours cette technicité propre à la région et son terrain si exigeant et varié.

Avec les VAE qui continuent à se perfectionner sur ce format, et la Trans50 qui ouvre la porte de ce parcours historique aux amateurs « un peu » moins entrainés que les « Ultra », c’est la découverte de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs dans une recette d’exception jamais égalée !

Une première galerie de +200 photos vous est proposée au bas de cet article (pas d’utilisation autres que perso sans accord de l’auteur et de l’UCC).

Trans'Enduro 2016
Trans'Enduro 2016
Conditions idéales pour ce départ de la Trans’Enduro en liaison depuis la promenade des Anglais à Nice.
Trans'Enduro 2016
Une première mise en jambes déjà sérieuse puisqu’il faut monter au sommet de mont Macaron à 780m, départ de la première spéciale de 8km avec +65m et -620m.
Trans'Enduro 2016
La célèbre descente du Mont Macaron domine la mer et les montagnes, passe par les ruines de Chateauneuf, le village de Chateauneuf-Villevieille, puis plonge sur Contes via la descente en dalles très technique de Sardina.
Transpi, la légende de la Transv qui doit abandonner pour la première fois après une mauvaise chute dans la spéciale 2.
Le beau passage des ruines de Chateauneuf.
Trans'Enduro 2016
Le départ de la longue spéciale 2 depuis le Col de Porte, 15km pour +25m et -850m, jusqu’à la Balma en passant par la Gabella et la baisse de Béasse.
Trans'Enduro 2016

Greg Doucende à l’attaque sous le col de Porte.

Trans'Enduro 2016
Le beau travers des granges de Raimonaudo.
Trans'Enduro 2016
Les tandems, pas toujours à la fête dans les passages étroits et techniques.
Trans'Enduro 2016
Après l’arrivée de la spéciale 2, plongeon sur la Vésubie avec le village de Lantosque, et la cellule orageuse qui gonfle sur St Martin Vésubie et le Mercantour.
Trans'Enduro 2016

La chance est avec le grand gourou qui fait réapparaitre le soleil au briefing pré-Transv du samedi soir, alors que les sommets se sont chargés une dernière fois de blanc.